Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MAEVIE

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Articles avec #nutrition

Voici un schéma qui résume de manière très simple comment s'alimenter afin d'éviter les récidives:

Bien se nourrir: un bon résumé!

Voir les commentaires

Published by Maevie - - Nutrition

Le gingembre

Après avoir rajouté du curcuma un peu partout dans les plats que je cuisine, voici le tour du gingembre! Je connaissais ses principales vertus mais je ne savais pas trop comment l'utiliser. En fait, une manière rapide de le préparer est de le peler et le râper: une très petite quantité suffit. Il relève à merveille de nombreux plats. Afin de le consommer fréquemment, j'en fais infuser un tout petit peu avec mon thé vert. (On peut aussi l'acheter en poudre.)

"Le gingembre fait donc partie des aliments-santé, c'est-à-dire de ces aliments qui possèdent des vertus thérapeutiques. Pratique et d'utilisation facile, ce rhizome bienfaisant peut être consommé régulièrement; cela nous permettrait de prévenir ou de soigner un grand nombre de désagréments, tout en donnant du caractère à certaines de nos préparations culinaires."

http://www.huffingtonpost.fr/alessandra-moroburonzo/vertus-gingembre_b_2695243.html

Principes actifs et propriétés

Antioxydants

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement1. Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre2-5. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydante du gingembre cuit6. Le gingembre moulu se situe au troisième rang quant à son contenu en antioxydants parmi plus de 1 000 aliments analysés7. Mentionnons toutefois que cette comparaison a été effectuée sur la base de 100 g d’aliments et non par portion usuelle (qui correspond à environ 2 g dans le cas du gingembre). Le gingembre frais possède aussi une forte activité antioxydante comparativement à d’autres légumes et épices consommés en Asie8. À la suite d’une trentaine d’analyses effectuées, le gingembre, ainsi que le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli et les choux de Bruxelles, se sont classés parmi les quatorze végétaux frais les plus fortement antioxydants8.

Les principaux composés actifs responsables du goût piquant du gingembre frais sont le (6)-gingérol9 et le (10)-gingérol. Leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes sont bien connues10 et leur potentiel anticancer est démontré in vitro11,12. Une récente étude a démontré un effet prometteur du gingembre comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer de la prostate30. Durant la déshydratation du gingembre, les gingérols sont convertis en composés nommés shogaols. Ce groupe de composés se retrouve donc en plus grande quantité dans le gingembre séché ou en poudre que dans le gingembre frais9. Une étude démontre que les shogaols pourraient protéger les cellules d’un composé impliqué dans le développement de la maladie d’Alzheimer13. Les effets des différents composés antioxydants isolés du gingembre ont été observés in vitro ainsi que chez l’animal. Ce sont là des résultats prometteurs qui restent à être démontrés chez l’humain.

Nausées et vomissements

Plusieurs études ont évalué l’effet antiémétique (la capacité de prévenir ou d'arrêter les nausées et les vomissements) attribué au gingembre. D’abord, deux études révèlent que la consommation de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse14,15. De plus, une méta-analyse récente démontre que 1 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) serait plus efficace qu’un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements après une chirurgie16. À titre de comparaison, 1 g à 2 g de gingembre en poudre équivaut à environ 10 g de gingembre frais17. Finalement, la consommation de gingembre pourrait prévenir les nausées et les vomissements reliés au mal des transports, mais les preuves sont encore insuffisantes pour conclure à une efficacité probante14. À ce sujet, deux études n’ont pas vu d’effet antiémétique à la suite de la consommation de gingembre frais18,19. Les gingérols et les shogaols contenus dans le gingembre14 joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant entre autres sur la réduction des mouvements de l’estomac20. À ce jour, la majorité des études randomisées ont été réalisées avec du gingembre en poudre (capsules) et en le comparant à un placebo. Ainsi, il est difficile de déterminer si la consommation de gingembre frais, cristallisé ou en tisane, par exemple, pourrait procurer les mêmes effets.

Digestion

Un article de synthèse, dans lequel ont été recensées des études réalisées chez l’animal, démontre que le gingembre (comme d’autres épices) pourrait stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, résultant en une digestion plus rapide des aliments21. Les quantités de gingembre utilisées dans ces études sont élevées et même supérieures à ce que pourraient consommer des populations reconnues comme étant de grandes consommatrices d’épices, comme l’Inde. Quoique la consommation de telles quantités soit réaliste pour ces populations, elle l’est plus difficilement dans un contexte nord-américain où les épices (dont le gingembre) ont moins leur place dans les mets traditionnels. Comme l’effet de la consommation de gingembre frais sur le processus de digestion n’a pas fait l’objet d’étude clinique bien contrôlée chez l’humain, davantage de recherches pourront éventuellement mener à des conclusions plus précises sur le sujet.

Inflammation

Les propriétés anti-inflammatoires de certains constituants du gingembre sont reconnues depuis fort longtemps et sont bien documentées in vitro22. Parmi les composés connus, mentionnons principalement les gingérols dont les effets bénéfiques ont été également observés chez l’animal23, mais aussi les shogaols et les paradols qui exerceraient leurs effets par différents mécanismes d’action22. Chez l’humain, la consommation de gingembre a démontré des résultats prometteurs quant à la diminution des douleurs reliées à l’arthrite (quelques études seulement, réalisées à partir de gingembre frais)14. Par contre, les résultats de ces études sont difficiles à comparer, étant donné les différentes préparations et quantités de gingembre utilisées (de 0,5 g à 50 g de gingembre par jour). Davantage d’études sont donc nécessaires avant de conclure à un effet réel de la consommation de gingembre frais sur la prévention et le traitement des douleurs reliées à des troubles inflammatoires chroniques.

Les propriétés évoquées ci-dessus:

  • antioxydant
  • nausées et vomissements (mal des transports, chimio,...)
  • aide à la digestion
  • anti-inflammatoire

Autres propriétés évoquées selon diverses sources:

  • activité anti-tumorale
  • aphrodisiaque
  • fièvre
  • antidouleur (d'origine musculaire ou articulaire, migraines)
  • propriétés anti-bactériennes et anti-virales
  • tonifiant et fortifiant de l'organisme
  • aide à maintenir la flore intestinale en bon état, à digérer les graisses et à éviter les ballonnements
  • constipation, diarrhée
  • santé du cœur
  • allié minceur
  • utile contre l'hypertension artérielle, le diabète, la maladie d' Alzheimer, la mauvaise haleine, l'urticaire, les cheveux blancs,...)
  • (effets anticoagulants et hypoglycémiants)

Usages culinaires

  • Râpé ou haché frais, le rhizome de gingembre s’utilise dans les plats sautés et les currys, les soupes, les ragoûts à l'orientale et les plats de poisson. Ajouter le gingembre en fin de cuisson pour bénéficier de son maximum de saveur. Penser à l'ajouter dans une vinaigrette composée d'huile, de vinaigre, de miel et de sauce soya. On peut aussi en ajouter dans l’eau du thé ou en faire une infusion à prendre à la fin du repas : faire chauffer ½ c. à thé de gingembre râpé et trois ou quatre graines de cardamome dans une tasse d'un mélange mi-lait mi-eau ou dans de l’eau. Passer. Prendre chaud ou glacé.
  • Mariné, il est indispensable dans la cuisine japonaise. On le sert avec les sushis, les sashimis, les nouilles orientales, la tempura, etc.
  • Confit ou cristallisé, il entre dans la composition de biscuits, gâteaux ou autres desserts. Haché finement, il est excellent dans de la crème fouettée.
  • Séché et moulu, il convient aux pains, pâtisseries, confiseries, poudings et entremets. Avec la noix muscade, il assaisonne à merveille la soupe à la citrouille. Il entre dans la composition du quatre-épices, dont on se sert pour assaisonner les plats mijotés.

Source de l'article ci-dessus, reproduit partiellement:

Gingembre et cancer:

Propriétés, bienfaits, posologie, tout est dit:

Là aussi:

Faire défiler le diaporama, voir les quelques risques (grossesse,...):

Effets reconnus, indications, interactions:

Recettes, miel et gingembre, ail et gingembre:

Si vous voulez un peu de lecture:

Pour finir, un peu d'humour avec le mal des transports et une recette de tisane au gingembre:

Le gingembre
Le gingembre
Boisson hivernale simple à préparer et parfumée, cette tisane fait appel aux vertus naturelles antioxydantes du gingembre et de la cannelle, antibactériennes du miel et anti-inflammatoires du citron.

Pour la préparer :
  • Faites bouillir un litre d’eau.
  • Baissez la température jusqu’à frémissements et ajoutez 5 centimètres de gingembre épluché et découpé en très fines lamelles.
  • Laissez frémir pendant un quart d’heure, retirez du feu et attendre quelques minutes avant d’ajouter 2 ou 3 cuillères à soupe de miel, le jus de 2 citrons et 1 cuillère à café de cannelle en poudre.
  • Une fois le miel bien dilué, filtrez et conservez dans une bouteille isotherme, pour en boire tout au long de la journée.

Voir les commentaires

Published by Martine - - Médication Naturelle, Nutrition

Plusieurs articles dans ce blog expliquent l'importance d'éviter les aliments à index glycémique élevé (pro-inflammatoires) pour les malades du cancer.

Piqûre de rappel suivie de tableaux qui aident à bien s'y retrouver:

Tableau des index glycémiques:

IG élevé (>70)

IG modéré
(entre 56 et 69)

IG bas (< 55)

Fruits

Dattes 103

Abricots frais 57

Melon 67

Cerises 63

Papaye 56

Banane bien mûre 65

Figues séchées 61

Raisins secs 64

Ananas 59

Abricots au sirop 64

Pêches au sirop 58

Pomme fraîche 38

Abricots secs 30

Pamplemousse 25

Raisin 53

Banane pas trop mûre 52

Kiwi 53

Poire 38

Orange 42

Jus de pomme sans sucre ajouté 44

Jus de pamplemousse sans sucre ajouté 48

Jus d’orange pur jus 50

Jus de tomate 38

Fruits oléagineux

   

Noix de pecan 10

Noix de cajou salées 22

Cacahuètes grillées salées 14

Légumes

   

Tous les légumes ont un IG bas voire très bas (<15)

Carottes crues 16

Carottes cuites 47

Légumineuses

   

Lentilles vertes séchées cuites à l’eau 48

Lentilles corail 26

Lentilles en conserve 48

Pois chiche secs cuits à l’eau 28

Petits pois 41

Soja et produits dérivés

   

Lait de soja enrichi en calcium 36

Yaourt au lait de soja et aux fruits 50

Tofu (ne contient pas de glucides)

Pomme de terre

Pomme de terre cuite au four 95

Purée de pomme de terre instantanée 83

Pomme de terre pelée bouillie 78

Pomme de terre nouvelle avec la peau bouillie 78

Frites 82

Pomme de terre avec la peau à la vapeur 65

Patate douce cuites 46

Chips 54

Céréales et produits dérivés

Baguette blanche 95

Baguette blanche (60 g) avec pâte à tartiner au chocolat (20 g) 72

Pain de mie blanc 70

Pain de mie complet 71

Biscotte blanche 68

Gaufres 76

Barquette abricot LU 71

Corn Flakes Kellogg’s 77

Corn pops Kellogg’s 80

Rice Krispies Kellogg’s 82

Smacks kellogg’s 71

Flocons d’avoine instantanés 82

Galettes de riz soufflé 85

Riz à cuisson rapide 6 min 87

Pain complet 65

Baguette blanche (60 g) avec beurre (10 g) et confiture de framboise (20 g) 62

Croissant 67

Bichoco Prince, BN 56

Flocons d’avoine traditionnels 59

Spécial K Kellogg’s 56

Riz blanc cuit à l’eau 64

Riz basmati 58

Gnocchi 68

Polenta 68

Pain intégral 49

Pumpernickel (pain noir allemnand) 50

Biscuit sec petit beurre 50

LU P’tit déjeuner choc 42

All-Bran Kellogg’s 34

Muesli naturel 49

Macaroni 47

Vermicelles 35

Spaghettis cuiss. 10-15 min 44

Blé ebly cuisson 10 min 50

Riz brun 50

Pizza supreme Pizza Hut 36

Sodas, boissons

 

Coca-cola 63

Fanta orange 68

Bière 66

 

Sucres, sucreries, snack

Glucose 100

Confiseries 78

Sucre blanc (saccharose) 68

Barre chocolatée Mars 68

Chocolat au lait 64

Miel mélange commercial 62

Confiture 66

Fructose 10

Snickers 41

Twix 44

M&M’s 33

Sirop d’érable 54

Confiture d’abricot à teneur réduite en sucre 55

Nutella 33

Produits laitiers

 

Lait concentré sucré 61

Yaourt aux fruits pauvre en matières grasses 26

Lait entier 27

Lait demi-écrémé 30

Glaces 47

Viandes, œufs, produits de la mer

Aliments influençant peu la glycémie car ils contiennent peu voire pas de glucides

La méthode Montignac ou comment faire pour maigrir n'est pas l'objet de ce lien, mais le mode de recherche de l'index glycémique d'un aliment est intéressant:

Autre lien qui explique bien ce qu'est l'index glycémique:

Voir les commentaires

Published by Martine - - Nutrition

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
Haut

MAEVIE

MAEVIE ou Martine A l' Ecole de la VIE. Ce blog s'adresse aux personnes ayant ou ayant eu un cancer. Je me suis dit qu'il serait dommage de ne pas partager toutes ces infos que j'ai pu recueillir dans le but de mettre toutes les chances de mon côté pour guérir. Ces infos peuvent être utiles aux malades mais aussi pour éviter les récidives, à titre préventif, ou tout simplement pour une meilleure qualité de vie physique et mentale. Je ne dis pas que ces articles sont la vérité: chacun se fera sa propre idée.

Hébergé par Overblog