Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MAEVIE

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>

Le médecin allemand Ryke Geerd Hamer a mis en évidence le mécanisme de choc conflictuel qui est à l'origine du déclanchement du cancer mais sa théorie a provoqué les foudres des tribunaux allemands et d’autres Cours européennes. Jean-Jacques Crèvecœur, conférencier belge, a réalisé un documentaire à son sujet intitulé « Seul contre tous ». Le voici.

Source:

Voir les commentaires

Published by Martine - - Recherche

Carl Simonton - L'aventure d'une guérison

"Avec ce livre, je vous invite à entamer l'aventure de votre guérison. Avant tout, je vous demande de considérer ce point essentiel: vous ne pouvez partir que de là où vous êtes dans le cours de votre vie, et non de là où vous voulez être. Je le sais, pour nombre d'entre vous, cet itinéraire commence par le diagnostic d'un cancer ou d'une autre maladie mortelle.
Pour ceux d'entre vous qui se sentiraient seuls dans cette démarche, ou séparés des autres par la maladie, vous trouverez, j'en suis sûr, force et réconfort en faisant la connaissance de Reid Henson au fur et à mesure des lettres qu'il vous a adressées. Il est passé par là. Il sait ce que représente la confrontation au cancer pendant de nombreuses années, ils sait aussi ce que signifie être à nouveau en bonne santé." O. Carl Simonton.

Voir les commentaires

Published by Martine - - Ouvrages

Une nouvelle approche du cancer et de la maladie se développe depuis quelques années, en particulier concernant sa dimension psychosomatique.
.

Le cancer, le sida, la SEP ne sont pas les maladies incurables qu'on s'attache à présenter au public, et la prise en compte de leur aspect psychosomatique apparaît comme un élément important du processus de guérison.

La méthode Carl Simonton (technique de visualisation à des fins de guérison)

Les pionniers

Les recherches présentées ici démontrent l'importance de la relaxation et de la visualisation positive sur le cerveau et les systèmes neuro-endocrinien et immunitaire.

Hans SELYE et le stress

Henri LABORIT et l'inhibition d'action

Norman COUSINS et la biologie de l'espoir

Dr Michel MOIROT et l'origine psychique du cancer

Dr Carl SIMONTON et la visualisation/relaxation

Dr Ryke Geerd HAMER et la cartographie des conflits

Dr Carl Simonton

Le docteur Carl Simonton est américain, radiothérapeute cancérologue, et explique au début des années 1970 que la guérison dépend beaucoup, et même essentiellement du traitement offert par la médecine mais que, l'être humain étant fait de chair et d'esprit, il est nécessaire de tenir compte du psychisme du patient.

Il était intrigué par le fait que, avec le même diagnostic, certains patients mouraient et d'autres non. De plus, avec un pronostic plus pessimistes que d'autres, certains connaissaient des rémissions beaucoup plus longues.

Il a observé que certains patients pouvaient retarder l'échéance fatale. Ceux-là marchandaient avec la mort, par exemple : "Je ne peux pas mourir maintenant, je ne peux pas m'en aller avant que ma fille se marie". Ils se sentent indispensables et pensent qu'ils doivent être là jusqu'à ce que….

Le docteur Simonton se mit à penser : "Puisque les malades qui ont guéri sont des battants qui se persuadent et se voient guérir, je me dois donc d'apprendre à mes patients à devenir des lutteurs. "

Il connaissait les travaux de Robert Rosenthal sur "la réalisation automatique des prédictions" et les preuves que nous nous comportons bien souvent de manière à augmenter la probabilité que notre attente se réalise, qu'elle soit positive ou négative.

Il découvre également que le médecin qui croit à la guérison de son patient et qui peut arriver à le communiquer obtient plus de résultat que le confrère qui n'y croit pas.

Nous savons aujourd'hui, grâce à la communication non verbale, qu'il y a contradiction entre les messages d'espoir émis verbalement et les messages de désespoir transmis non verbalement par de petits comportements et micro-mouvements, inconscients pour la plupart.

Le docteur Simonton est connu pour avoir utilisé des techniques de relaxation associées à une visualisation active et positive.

Fin des années 1980, il a intégré dans son travail de l'auto-création d'images mentales (visualisation) la thérapie cognitivo-comportementale afin de repérer, puis de changer, les croyances qui, pour le patient, sont nuisibles pour sa santé.

Il accorde beaucoup d'importance à la réflexion sur ce qu'il appelle les croyances "fondamentales" concernant ce qu'est le cancer, son traitement, le rôle du corps dans la guérison, la vie, la mort et l'univers.

Un principe de base du programme est que chacun joue un rôle significatif dans sa santé, et que ce qui influence la santé influence le cancer.

Programme de visualisation positive

1. Se relaxer (il existe aujourd'hui de nombreuses méthodes et des cassettes audio ou vidéos conduisant à la relaxation).

2. S'imaginer en train de vivre une situation agréable rencontrée dans le passé comme si on est occupé à la vivre pendant la visualisation. Il est nécessaire que cette situation remémorée soit encore considérée comme positive au moment du programme.

La méthode Carl Simonton (technique de visualisation à des fins de guérison)

3. Utiliser l'imagination symbolique maladie/guérison. Choisir un symbole pour représenter la maladie et un autre pour représenter le processus de guérison. Il est vivement conseillé de ne pas choisir un symbole qui donne de l'importance à la maladie. Par exemple, ne pas imaginer une haute montagne pour représenter le cancer.
Choisir plutôt, par exemple, un petit tas de sable pour symboliser la maladie et une grande vague qui le détruit comme symbole du système de défense.

A éviter également les symboles comme le scorpion, le serpent, l'araignée.
Il faut absolument éviter de choisir un symbole qui correspond à la gravité du diagnostic de cancer

L'ordre à offrir au cerveau et au subconscient n'est pas de lui dire : " je veux un cancer aussi haut et dur que la montagne et un petit système de défense qui essaie de creuser progressivement cette dernière."

L'ordre correct sera plutôt : "je veux que ce cancer soit tout petit et qu'il soit facilement éliminé."

Il arrive qu'une personne ne puisse pas visualiser un symbole du cancer plus petit et plus vulnérable et que sa visualisation se modifie, contre sa volonté, en scénario catastrophe.

Il convient de ne pas forcer la visualisation. Il est conseillé plutôt de découvrir les causes de ce blocage, c'est-à-dire une peur, un manque de confiance en ses possibilités, un conflit responsable du cancer qui n'est pas solutionné, un bénéfice associé à être malade.

La méthode Carl Simonton (technique de visualisation à des fins de guérison)

Important : La visualisation du symbole maladie/guérison ne doit être faite qu'une seule fois au cours de la relaxation, même si elle a duré seulement quelques secondes.
Dans l'univers du subconscient, lorsque vous donnez un ordre visualisé, vous devez laisser l'action se réaliser.
C'est comme si vous demandez à une personne de se lever et qu'une fois qu'elle a effectué votre ordre vous continuez à lui demander de se lever. Cela n'est plus adapté.

Le docteur Simonton a mesuré l'activité lymphocytaire avant et après la relaxation et la visualisation. Dans ce programme le patient était invité à dessiner l'action de ses symboles.

Le graphique montre cette évolution lymphocytaire.

4. S'imaginer en train de vivre une situation agréable que l'on souhaite réaliser dans un futur proche.
L'anticipation d'un événement heureux accroît les défenses immunitaires.
Il est important que ce projet soit réalisable sans trop de difficulté ni stress supplémentaires.

5. Remercier son corps et se remercier aussi pour avoir participé à sa guérison.

Note : La visualisation ne se limite pas au seul sens de la vue mais également aux autres sens. Plus la situation imaginée ressemble à la réalité plus les réactions sur notre système neuro-endocrinien sont importantes.

Tout le programme, sauf la relaxation ne doit pas prendre plus de cinq minutes. Il est conseillé de pratiquer ce programme au moins trois fois par jour ou plus souvent suivant la nécessité ou la gravité de la maladie.

Source:

La méthode Carl Simonton (technique de visualisation à des fins de guérison)

"Avec ce livre, je vous invite à entamer l'aventure de votre guérison. Avant tout, je vous demande de considérer ce point essentiel: vous ne pouvez partir que de là où vous êtes dans le cours de votre vie, et non de là où vous voulez être. Je le sais, pour nombre d'entre vous, cet itinéraire commence par le diagnostic d'un cancer ou d'une autre maladie mortelle.
Pour ceux d'entre vous qui se sentiraient seuls dans cette démarche, ou séparés des autres par la maladie, vous trouverez, j'en suis sûr, force et réconfort en faisant la connaissance de Reid Henson au fur et à mesure des lettres qu'il vous a adressées. Il est passé par là. Il sait ce que représente la confrontation au cancer pendant de nombreuses années, ils sait aussi ce que signifie être à nouveau en bonne santé." O. Carl Simonton.

Voir les commentaires

Published by Martine - - Visualisation

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Haut

MAEVIE

MAEVIE ou Martine A l' Ecole de la VIE. Ce blog s'adresse aux personnes ayant ou ayant eu un cancer. Je me suis dit qu'il serait dommage de ne pas partager toutes ces infos que j'ai pu recueillir dans le but de mettre toutes les chances de mon côté pour guérir. Ces infos peuvent être utiles aux malades mais aussi pour éviter les récidives, à titre préventif, ou tout simplement pour une meilleure qualité de vie physique et mentale. Je ne dis pas que ces articles sont la vérité: chacun se fera sa propre idée.

Hébergé par Overblog