Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAEVIE

Article d'Alexandre Imbert (Alternative santé) du 30 juillet 2015

Bonjour, C'est l'histoire d'une petite mouche qui a une stratégie classique pour se reproduire. Elle fait un trou dans un fruit - une olive en l'occurence - y installe sa larve et rebouche le trou. Puis elle vole jusqu'à une autre olive pour en percer la peau et pondre à nouveau.

Au bout d'un mois, un bébé mouche naît, il vivra moins de six mois... juste assez pour se reproduire plusieurs fois. L'olivier, lui, ne donnera aucun fruit consommable... Les premières mouches arrivent en juin chez nous. En fin d'année, leur progéniture est capable de détruire toute la récolte d'olives. C'est ce qui s'est passé en France à la fin de 2014...

Il n'y a donc eu une toute petite production d'huile d'olive en France - comme en Espagne - cette année. Chez les producteurs bio, il ne reste rien. Beaucoup essayé les traitements à base d'argile, dix fois, mais ça n'a pas fonctionné. Dans les magasins bio, c'est la pénurie. Les non-bio ont sauvé leur récolte grâce à des traitements précoces et nombreux (sept à huit traitements au moins). Mais on n'élimine pas une petite mouche complètement... les huiles issues de la récolte 2014 sont amères, acides ou blindées de pesticides.

C'est tout une économie qui se retrouve en perdition. Il y aura des faillites personnelles, des exploitations liquidées. Il y aura aussi une réorganisation du marché mondial. La Tunisie va profiter largement des méfaits de la petite mouche en Europe. Les prix vont-ils augmenter ? Forcément. Quand aux huiles d'olive rares, le millésime 2014 est foutu... exigez la récolte 2013 !

Huile d'olive: trésor de santé ou poison?

Comment une toute petite mouche peut-elle provoquer une si grande catastrophe agricole ? On connaît pourtant cette Bactrocera oleae depuis très longtemps (sans doute depuis les premières cultures d'olives) car elle ne se reproduit que dans les olives. Sans elles, elle ne peut pas survivre. Elle a déjà attaqué gravement nos champs d'olivier il y a quelques années, on a eu tout le temps de se pencher sur son cas et sur les raisons de sa soudaine expansion (c'est le changement de climat dit-on... j'ai un doute). Mais aujourd'hui, à part le traitement chimique à haute dose, on ne sait toujours pas la contenir.

Alors on nous annonce qu'on n'y coupera pas. Qu'il faudra, à l'avenir, revenir sur le réglement européen qui interdit l'usage intensif de pesticides. Ah voilà le noeud du problème . Aucune alternative n'a été mise en avant, aucune piste nouvelle n'a été évoquée* mais je m'étonne qu'aucun "cinglé" de notre bord n'ait trouvé une astuce. Car il y a plusieurs pistes de recherche pour les gens qui s'intéressent aux méthodes agricoles alternatives : celles de la permaculture bien entendu, mais aussi de l'homéopathie, des ondes, de l'aromathérapie... que sais-je ?

Il est quasi-certain que cette mouche qui se reproduit à toute vitesse s'est habituée aux traitements chimiques. Mais on n'a rien d'autre, désolé... Alors mettons-en un peu plus et tant pis si l'huile d'olive, ce trésor de santé, devient un poison.

Tant que nous continuerons dans cette voie là, tant qu'il n'y aura comme solution que la chimie de synthèse, il suffira d'une petite mouche pour provoquer, sans le savoir, de grands dégâts et nous faire comprendre que nous ne pouvons pas simplement l'empêcher de vivre et de se reproduire au seul nom du rendement agricole.

Le rendement agricole... voilà sans doute ce qui a fait le plus de mal à la santé publique. C'est lui qui pousse, en ce moment, les grandes sociétés de production de soja a s'étendre et s'étendre encore, au détriment des forêts, pour subvenir à une demande, autrefois confidentielle, et aujourd'hui mondiale.

Published by Martine -

commentaires

MAEVIE

MAEVIE ou Martine A l' Ecole de la VIE. Ce blog s'adresse aux personnes ayant ou ayant eu un cancer. Je me suis dit qu'il serait dommage de ne pas partager toutes ces infos que j'ai pu recueillir dans le but de mettre toutes les chances de mon côté pour guérir. Ces infos peuvent être utiles aux malades mais aussi pour éviter les récidives, à titre préventif, ou tout simplement pour une meilleure qualité de vie physique et mentale. Je ne dis pas que ces articles sont la vérité: chacun se fera sa propre idée.

Hébergé par Overblog